A Monsieur PEROT, Prйsident de lICOM sign now

Lettre ouverte а Monsieur Jacques PEROT,
Prйsident du Conseil International des Musйes,
et а tous les membres de lICOM.

le 17 aoыt 2004

Monsieur le Prйsident,

Depuis 1986, votre Conseil sest dotй dun code dйontologique (rйvisй en 2001) pour ses membres, de toutes catйgories de professionnels des musйes, de tous pays, qui constitue la rйfйrence йthique du monde des musйes.

Une restructuration complиte de ce code a йtй prйparйe, pour кtre votйe en octobre prochain, lors de lassemblйe gйnйrale de lICOM а Sйoul.
Or, йtonnamment, cette nouvelle version proposйe abandonne la notion de Responsabilitйs professionnelles а lйgard du public et, si elle est adoptйe, supprimera la plupart des devoirs йthiques envers le public que lICOM avait reconnus jusquici.

Actuellement, ces devoirs sont un engagement а :

1) Se montrer efficace et courtois avec le public.
2) Rйpondre а ses demandes dinformations et lui permettre de rencontrer les professionnels.
3) Permettre au public, dans une mesure raisonnable, un accиs aux uvres non-exposйes.
4) Partager lexpйrience professionnelle, les connaissances et le rйsultat des recherches avec le public.
5) Permettre au public un accиs contrфlй mais illimitй aux objets ou aux documents demandйs, mкme dans le cadre dune recherche personnelle ou dun domaine dintйrкt spйcifique.
( article 7.2, passages des articles 2.8 - 8.3 - 8.6)

Toutes ces dispositions, qui reconnaissent dune part la nйcessitй vitale dune responsabilitй de la profession devant le public, et dautre part, les droits du public а linformation et а laccиs, seraient йliminйs sans кtre remplacйs par aucune nouvelle proposition dans ces domaines.

Tel quil est formulй, le projet prйvoit que laccиs aux objets (non-exposйs) et aux documentations sera dorйnavant limitй au personnel et aux autres utilisateurs autorisйs ou а la communautй universitaire et acadйmique. Partager lexpйrience, les connaissances et les rйsultats des recherches ne sera un devoir quа lйgard des collиgues, chercheurs et йtudiants des domaines concernйs, et non plus envers le public.
(articles prйvus 2.19 - 3.2 - 3.9 - Principe 3 - 8.10)

De tels changements constituent une forme de protectionnisme, une mesure prйventive contre un regard extйrieur sur les activitйs des musйes.
Ceux qui se trouveraient ainsi йcartйs а lavenir sont autant les chercheurs ou experts indйpendants, que les associations йmanant du public, les connaisseurs ou les journalistes.

On comprend difficilement pourquoi un tel changement a pu paraоtre souhaitable ou nйcessaire, car des clauses raisonnables de confidentialitй sont dйjа prйvues, afin de protйger les dispositifs de sйcuritй des musйes et les informations sur les objets privйs qui leur sont confiйs. (actuel article 7.3)

Il semble йvident que les donnйes objectives sur lйtat des uvres, ou sur leur authenticitй, ne sauraient кtre confidentielles puisque les musйes nentendent pas tromper le public, mкme de maniиre indirecte ou par omission.
De mкme, la documentation sur les traitements de conservation effectuйs ne saurait кtre tenu confidentielle, puisque les musйes se portent garants de la prйservation des objets quils dйtiennent dans lintйrкt du public.
Cest pourquoi, le libre accиs aux informations constitue le complйment logique des autres engagements йthiques de lICOM envers les collections.

Bernice L.Murphy, vice-prйsidente de lICOM, dйclare dans le numйro de printemps des Nouvelles de lICOM (n2 - 2004), quau-delа de son rфle traditionnel de maоtre duvre dactivitйs professionnelles, lICOM doit se tourner vers la sociйtй et sassurer quil prend en compte et sert la sociйtй. Mais en rйalitй, ce nouveau code dйthique conduirait les musйes exactement dans la direction opposйe.

Par la prйsente lettre, les associations et personnalitйs signataires demandent а lICOM le maintient de ses exigences йthiques dйfinies par son code de 2001 et leur simple mise en pratique par ses membres et les professionnels des musйes.

Nous vous prions dagrйer, Monsieur le Prйsident, lexpression de notre respectueuse considйration.



James.Beck, Prйsident dArtWatch.International
Michael Daley, Directeur dArtWatch. UK
Michel Favre-Fйlix, Prйsident de lAssociation pour le Respect de lIntйgritй du Patrimoine Artistique (France).

Sign The Petition

Sign with Facebook
OR

If you already have an account please sign in, otherwise register an account for free then sign the petition filling the fields below.
Email and the password will be your account data, you will be able to sign other petitions after logging in.

Privacy in the search engines? You can use a nickname:

Attention, the email address you supply must be valid in order to validate the signature, otherwise it will be deleted.

I confirm registration and I agree to Usage and Limitations of Services

I confirm that I have read the Privacy Policy

I agree to the Personal Data Processing

Shoutbox

Who signed this petition saw these petitions too:

Sign The Petition

Sign with Facebook
OR

If you already have an account please sign in

Comment

I confirm registration and I agree to Usage and Limitations of Services

I confirm that I have read the Privacy Policy

I agree to the Personal Data Processing

Goal
0 / 50

Latest Signatures

No one has signed this petition yet

Information

Teresa PollardBy:
Technology and the InternetIn:
Petition target:
ICOM

Tags

No tags

Share

Invite friends from your address book

Embed Codes

direct link

link for html

link for forum without title

link for forum with title

Widgets